Lebanese Emigrant day: Cultural bridge France/Lebanon by Lebanese expansion’s member: Example of Elie AouadPont culturel France/Liban

Lebanese Emigrant day: Cultural bridge France/Lebanon by Lebanese expansion’s member: Example of Elie Aouad (Contributor to the creation of the Lebanese Emigrant Stamp)

Journée de l’émigré Libanais : Pont culturel France/Liban par un membre de l’expansion Libanaise Elie Aouad (contributeur à la création du timbre de l’émigré Libanais

(Article in English followed by French)

On the occasion of the day of the emigrant on march 11,2018, the world cultural commission was interested in the activities of Elie Aouad, President of the French Lebanese association LEBA (Courbevoie – France), who works on the creation of a cultural bridge France / Lebanon and who helped to create the stamp of the emigrant in 2012.

The cultural activities of Mr. Aouad are the illustration of each emigrant’s will to contribute, according to his possibilities, to innovative cultural creation in the context of the current needs of the country of origin and the host country. The exchange of activities and experiences enriches a proud dual identity of its origins and acquisitions.
LEBA association, is part of the associations ‘collective of the Journées du Liban organized since 2015 under the aegis of ULCM France (WLCU France) and said collective to illustrate the friendship between France and Lebanon.

Who is Mr. Aouad?
Elie Aouad, 58 years old, from Jezzine, entrepreneur Head of “EASE IT” since 1995, married to Marlene Seif (Engineer and entrepreneur), father of 3 children. He lives in Paris for more than 25 years. Telecom engineer from ESIB, Instrumentalisation and metrology of Supélec. Teacher of Cryptography at ESIB (Lebanon) and INSEE (France).Karateka, 3rd dan, formely in the Lebanese national Karate team (1981). Medalist in the category of veterans Hauts de Seine – France.
Philatelist, specialist of False stamps of Lebanon. In 2012, contributed greatly to the creation of the stamp of the emigrant.

Cultural route, cultural bridge: Company and Association

2009: Implementation of the sustainable development contest which takes place every 2 years. Elie Aouad and his wife, under their two French companies, began implementing in 2009 the competition for sustainable development in Jezzine in partnership with Khalil Harfouche, the current head of the Municipality as a way to motivate the “Jezzinois” not to leave their village.
2012: Participation of Mr. Aouad in the creation of the stamp of the emigrant. The project was based on four stamps and a souvenir block: The emigrant’s stamp, Lebanese beauty, sustainable development, Lebanese philatelists around the world. The choice was finally made on the stamp of the emigrant by the committee composed by the association of Lebanese philatelists, Halfa, Sustainable development contest of Jezzine, RPL / CEPL and Lebanese Minister of telecommunication Nicholas Sahnaoui.
2013 Creation of the Franch/Lebanese association LEBA, on behalf of the St Patron Midane Jezzine. It is one of the nicknames of St Jude (heart) who was engineer, martyr, patron of lost causes.

Mission and objectives of LEBA

Mission: Create cultural activities in France and Lebanon.

Objectives of LEBA
1 – Sustainable development France / Lebanon: LEBA resumes the sustainable development competition with the Union of Municipalities of Jezzine + ESIB and it becomes a contest at the Lebanese national level, organized every 2 years.
– Workshops for youth (from 5 years old) – 
– Renewable energy –
– Educational games “my forest”
غابتي

2 – Cultural activities
Philately: Stamps highlighting Lebanese culture: Fauna / Flora; the Lebanese of France, …
Traditional clothes and Phoenician clothes: activity created on the occasion of the Lebanese cultural year in Courbevoie coordinated by the association “Courbevoie LIban Amitié”. It is traditional clothing According to Maurice Chehab: Fakhreddine, bachir 2, the sailors, Nawrieh or the gypsy, the bride, the peasants; Phoenicians according to the description 18th and 19th century. Elie Aouad learned sewing and did scientific research to make clothes. He has developed a clothing kit in France and Lebanon to respond to the solicitations of parades by the various associations in both countries.

3 – Sports activities
– Karate workshop
– Antigymnastic and softening once a week.

4-Collective work in France and Lebanon
– Participation in twinning and sponsorship projects between Lebanese cities and French cities: Twinning Courbevoie / Beit Mery …
– West Paris associations’ collective : continuity and solidarity in the actions.
– The ULCM France, The Journées Du Liban in Paris since 2015.
– Collective of associations in Lebanon: the activities are done with several associations to guarantee large-scale actions: Philately, traditional clothes, …

Recent actions in the creation of the cultural bridge France / Lebanon

– Summer 2017 – National Museum of Beirut: LEBA, ULCM France (WLCU France), and other associations offered stamps this summer at the National Museum of Beirut on the occasion of the Lebanese Cultural Year: Two  traditional clothing stamps according to Maurice Chehab: the groom and the bride ;  Two Phoenician stamps.
– Friendship of LEBA with several municipalities + sponsorship project between French and Lebanese municipalities directly or indirectly.
– 2018 Sustainable Development Competition: 20 sustainable technology projects with panels of experts; projects by students, associations and professionals.
Contest prizes: Ecocitizens Tribute – $ 5000 provided by “EASE IT”.
– Excursions made in summer 2017 (Abbeye …) and to do in summer 2018 with the JDL and ULCM France committee to discover the cultural Lebanon.
– Parade activities of traditional clothes in Lebanon and in the JDL 2018.
– Stamps: Stamp Ryad Elsolh and stamp Bechara El Khoury

 

In conclusion, the desire of Mr. Aouad to induce a collective work in the common interest of France and Lebanon aims to promote Lebanese culture in France on one side and to contribute to the construction of a Sustainable Lebanon on the other. It is an example that could inspire every member of the Lebanese expansion of the world in the construction of innovative cultural bridges illustrating a Lebanese radiation across oceans and time.

Journée de l’émigré Libanais : Pont culturel France/Liban par Elie Aouad

A l’occasion de la journée de l’émigré du 11 mars 2018, la commission culturelle mondiale s’est intéressée aux activités de Elie Aouad Président de l’association Franco-Libanaise LEBA  (Courbevoie- France) qui travaille sur la création d’un pont culturel France/ Liban et qui a contribué à créer le timbre de l’émigré en 2012. Les activités culturelles de M. Aouad sont l’illustration de la volonté de chaque émigré à contribuer selon ses possibilités à la création culturelle innovante dans le cadre des besoins actuels du pays d’origine et du pays d’accueil. L’échange d’activités et d’expériences enrichit une double identité fière de ses origines et de ses acquisitions.

L’association LEBA, fait partie du collectif d’associations des Journées du Liban organisées depuis 2015 sous l’égide de l’ULCM France et du dit collectif pour illustrer l’amitié entre la France et le Liban.

Qui est M. Aouad ?

Elie Aouad, 58 ans, originaire de Jezzine, chef d’entreprise « EASE IT » depuis 1995, marié à Marlene Seif (Ingénieure et chef d’entreprise), père de 3 enfants. Il vit à Paris depuis plus de 25 ans. Ingénieur télécom de l’ESIB, Instrumentalisation et métrologie de Supélec. Enseignant de Cryptographie et Capteurs à l’ESIB et à l’INSEE. Karateka, 3e dan, anciennement dans l’équipe nationale libanaise de Karate (1981). Médaillé dans la catégorie des vétérans des Hauts de Seine – France.

Philatéliste, spécialiste des Faux timbres du Liban  (False). En 2012, a contribué largement à la création du timbre de l’émigré.

Parcours culturel, pont culturel : Entreprise et Association

2009 : Mise en place du concours du développement durable qui se déroule tous les 2 ans. Elie Aouad et son épouse, au titre de leurs deux entreprises françaises, ont commencé à mettre en place en 2009 le concours du développement durable à Jezzine en partenariat avec Khalil Harfouche, l’actuel chef de Municipalité comme moyen de motiver les Jezzinois à ne pas quitter leur village.

2012 : Participation de M. Aouad à la création du timbre de l’émigré. Le projet était parti sur 4 timbres et un bloc souvenirs : Le timbre de l’émigré, la beauté libanaise, le développement durable, les philatélistes libanais dans le monde. Le choix a été finalement fait sur le timbre de l’émigré par le comité composé par l’association des philatélistes Libanais, Halfa, concours jezzinois du développement durable, RPL/CEPL et le minitre Libanais de Télécommunication Nicholas Sahnaoui.

2013 Création de l’association Franco-libanaise LEBA, au nom du St patron du Midane, Jezzine. C’est l’un des surnoms de St Jude (cœur) qui était ingénieur, martyr, patron des causes perdues.

Mission et objectifs de LEBA

Mission : Créer des activités culturelles en France et au Liban.

Objectifs de LEBA

1 –  Développement durable France/Liban : LEBA reprend le concours du développement durable avec l’Union des municipalités de Jezzine + ESIB et il devient un concours au niveau national Libanais. Il est organisé tous les 2 ans.

          Ateliers pour la jeunesse (à partir de 5 ans) –

           Energie renouvelable –

           Jeux éducatifs  « ma forêt » غابتي

2 – Activités culturelles

          Philatélie : Timbres mettant en relief la culture libanaise : Faune/Flore ; les Libanais de France,…

          Habits traditionnels et habits phéniciens : activité créée à l’occasion
de l’année culturelle libanaise à Courbevoie coordonnée par l’association
Liban Courbevoie Amitié. IL s’agit d’habits traditionnels Selon Maurice Chehab :
Fakhreddine, bachir 2, les marins, Nawrieh ou la tzigane, la mariée, les paysans ; les phéniciens selon la description 18e et 19e siècle. Elie Aouad a appris la couture et a fait de la recherche scientifique pour pouvoir
confectionner les vêtements. Il a développé un kit de vêtements en France et au Liban pour répondre aux sollicitations de défilés par les diverses associations dans les deux pays.

 

3 – Activités sportives

          Atelier de karaté

          Antigymnastique et assouplissement 1 fois / semaine.

4 -Travail en collectif en France et au Liban

          Participation à des projets de jumelage et de parrainage entre villes Libanaises et villes Française : Jumelage Courbevoie /Beit Mery…

          Collectif des associations de l’Ouest de Paris : continuité et solidarité dans les actions.

          L’ULCM France, Les Journées Du Liban à Paris depuis 2015.

          Collectif d’associations au Liban : les activités sont faites avec plusieurs associations afin de garantir des actions de grandes envergures : Philatélie, habits traditionnels, …

Actions récentes dans la création du pont culturel France/Liban

          Eté 2017 – Musée national de Beyrouth : LEBA, l’ULCM France, et d’autres associations ont offert des timbres cet été au Musée National de Beyrouth à l’occasion de l’année culturelle libanaise :

o    2 timbres d’habits traditionnels selon Maurice Chehab : le marié et la mariée.

o    2 timbres phéniciens.

          Amitié de LEBA avec plusieurs municipalités + projet de parrainage entre municipalités françaises et libanaises directement ou indirectement.

          Concours de développement durable 2018 : 20 projets de technologie en développement durable avec des jurys d’experts ; projets par étudiants, associations et professionnels.

Les prix du concours : Hommage  Ecocitoyenneté – 5000 $ assurés par « EASE IT ».

          Excursions faites en été 2017 (Abbeye…) et à faire en été 2018 avec le comité JDL et ULCM France afin de découvrir le Liban culturel.

          Les activités de défilé d’habits traditionnels au Liban et dans les JDL 2018.

          Timbres : Timbre Ryad ElSolh et timbre Bechara El Khoury

En conclusion, le désir de M. Aouad d’induire un travail collectif dans l’intérêt commun de la France et du Liban a pour but de faire rayonner la culture libanaise en France d’un côté et de contribuer à la construction d’un Liban durable de l’autre. C’est un exemple qui pourrait inspirer chaque membre de l’expansion libanaise du monde dans la construction des ponts culturels novateurs illustrant un rayonnement libanais à travers les océans et le temps.